L'influence de la philosophie sur la cité : Socrate

            Ce personnage est le plus connu de tout les philosophes. Il représente également une rupture dans la philosophie, en effet il partage des caractères communs avec les sophistes : l’étude de l’homme. Toutefois Socrate n’est pas un sophiste.

 

1 - Une philosophie plus accessible… :

                    a. L’Agora :

           C’est le lieu où Socrate enseigne. Nous sommes loin des maisons luxueuse où les sophistes enseignent leur art. Le philosophe aime à se promener sur la place centrale d’Athènes. On ne sait pas grand-chose de Socrate, mais on sait qu’il ne se considérait pas comme un philosophe, ni comme un sophiste, il était un sage. Donc son enseignement était gratuit, c’est une démarche étrange pour l’époque. On le dit souvent très pauvre.

                   b. Disciples :

           Il n’avait pas à proprement parler de disciples, pourtant des jeunes le suivaient dans ses balades et l’écoutaient. Dans les disciples on trouve Platon et Xénophon, ces deux personnages ont joué un rôle prédominant dans la philosophie. Cette postérité prouve l’efficacité de la méthode socratique.

 

2. … et novatrice :

                   a. Maïeutique :

           C’est la technique nouvelle de Socrate. Il dit lui-même qu’il accouche les esprits comme sa mère accouchait les enfant. Cela prend la forme de dialogues, dans lesquels il interroge son interlocuteur sur son métier, sa réflexion… L’autre doit se rendre lui-même compte de ses propres contradictions. C’est une technique qui change radicalement avec les méthodes des sophistes qui enseignaient simplement. D’ailleurs Socrate discute avec un sophiste et lui montre qu’il ne connaît pas grand-chose.

                   b. Une réflexion sur la cité :

           Socrate a cela de particulier qu’il est le premier à développer une réflexion introspective sur soi-même, c’est le « Connais-toi toi même ». Mais il interroge des personnes différentes de la cité ce qui en vient à démonter certaine idée du régime. Le militaire qui ne connaît pas la guerre, le professeur qui ne sait pas ce qu’il enseigne, tout cela donne une inquiétude générale sur le devenir de la cité. C’est la première réflexion réelle sur la polis, cela n’est d’ailleurs pas du goût de certains.

 

            Nous avons donc vu que Socrate tranche avec les sophistes, et impose une nouvelle philosophie. Cela entraîne une réflexion plus profonde sur la cité et sur la politique

 

           Les nouvelles théories du Logos, vont avoir une influence sur les citées et notamment sur Athènes. Les sophistes ouvrent la voie avec la vertu politique, et Socrate lui amène une réflexion plus profonde sur les fondement d’une cité. Mais ces évolution de la pensée ne vont pas être acceptée si facilement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×