La bataille de Mantinée 418 av. J.C.

  • Cette bataille prend place durant la guerre du Péloponnèse débutée en 431 entre l’empire maritime athénien et la Ligue du Péloponnèse dirigée par Sparte. Dans cette bataille, celle-ci s’oppose aux cités d’Athènes, d’Elée, d’Argos et de Mantinée.
  • Côté péloponnésien, l’armée est dirigée par le roi spartiate Agis II. Face à lui, l’armée de la coalition est dirigée par Argos. Elle est dans un premier temps supérieure en nombre, mais la cité d’Elée refuse d’apporter son soutien : il ne reste donc que 1000 hoplites athéniens et 7000 hoplites d’Argos et de ses alliés. Agis dispose quant à lui d’une force de 9000 hoplites et 600 cavaliers.
  • Argos a néanmoins un avantage : la maîtrise du terrain. Son armée, bien organisée, se place à un endroit très difficile d’accès pour l’adversaire, accidenté, et qui favorise la désorganisation de sa formation en phalange. Les hoplites de la Ligue arrivent à portée de javelot, puis se replient. Pourtant, ils ne sont pas poursuivis, les avis dans la coalition divergeant sur ce point. Pour éviter les rumeurs de faveur aux spartiates, Argos fait marcher l’armée, sans renforts sur ces derniers.
  • Contrairement aux habitudes, c’est le centre des deux phalanges adverses qui est renforcé, et non l’aile droite. Agis fait face à de manœuvre de la part de certains de ses alliés, ce qui provoque une faiblesse temporaire. Oubliant toute prudence, Argos profite de son avantage et entame une poursuite, et son centre est alors brisé. Les athéniens fuient, les mantinéens sont décimés : la Ligue est victorieuse. L’inexpérience d’Agis II a finalement été éclipsée par les conflits internes de la coalition.   
  • Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

    ×