Les armes des Hoplites

1. L’Aspis :


Le bouclier, arme principale de l’hoplite, σπίς / aspís, avait une taille qui différait selon les fabriquant, mais aussi à la demande des individus. Il mesurait entre 80 et 100 centimètres, mais faisait bien souvent 90 cm. Il était fait de bois et pouvait être recouvert de bronze. Sa particularité réside dans le fait qu’il est recourbé en forme de bol. Il est maintenu en deux points au bras gauche grâce à un brassard, le porpax, et une poignée, l’antilabè. L’hoplite avait donc un bon mouvement avec, mais en cas de fuite était obligé de le laisser tomber, comble du déshonneur.


 

Il se tenait face à son ventre en faisant reposer le bord de celui-ci sur son épaule gauche, ce qui obligeait son porteur à se courber légèrement. Il protégeait de l’épaule au pubis environ. Comme cité plus haut on pouvait y fixer un tablier de cuir afin de remplacer les cnémides.


Dessin historique 7 L'aspis arrière et avant



 

 

2. Emblème des Aspis :

Tous les aspis étaient décorés avec des dessins qui avaient plusieurs significations :

  • Les signes apotropaïques, faits pour écarter le mauvais œil au porteur, mais aussi pour terrifier l’adversaire. Constitués par les animaux légendaires, bœufs, gorgone, minotaure…


Aspis 1 Signe apotropaïque tête hurlante


 

  • Les « blasons » de familles nobles, le serpent du clan Agiades… Afin de reconnaître la famille ou le clan.

Aspis 2 Le serpent/dragon des Agiades

  • Et enfin, les acronymes de cité, tel le lambda spartiate, « L » signifiant Lacédémone autre nom de Sparte.

 

     

    Aspis 3 Le lambda lacédémonien


     

     

3. La Lance :

            Arme principale de frappe de l’hoplite, δόρυ / dóry, celle-ci était Faite en bois pour la hampe, en frêne,  en cornouiller, ou d’autres plus cassants le plus souvent. Sa longueur maximale était de 2 mètres. Lorsque l’hoplite la tenait il dépensait devant lui environ 1,30 mètre de cette même lance. Une pointe et un talon en fer, bronze y était fixé et avaient de diverses formes.


            La pointe, la plus longue servait pour frapper d’estoc, c'est-à-dire transpercer l’ennemi. Quand au talon il servait soit pour achever un ennemi au sol, ou pour ficher cette même lance dans le sol, avant un assaut (Spartiate 1 Représentation du roi Léonidas aux Thermopyles).


            Cette lance n’était pas une arme de jet, et l’hoplite en emportait bien souvent qu’une seule, qui posait des problèmes en cas de rupture de celle-ci, phénomène assez courant.


 

 

4. L’épée hoplitique :


 

 

 

            Pour le corps à corps, et en cas de rupture de sa lance, l’hoplite disposait d’une petite épée, ξίφος / xíphos, faite en métal et en bois ou os pour le pommeau. Elle mesurait entre 40 et 70 cm, et bien souvent ressemblait à un long poignard, c’était une arme de secours dont on se servait pour frapper de taille uniquement. Elle pouvait n’avoir qu’un seul tranchant et était rangée dans un fourreau passé à la taille à l’aide d’une pièce de tissu ou de cuir, du côté droit ou gauche.

 

Reproduction arme 1 Epée hoplitique

 

 

 

5. La Machaira ou le Kopis :


Une autre alternative à cette épée était une sorte de sabre d’origine asiatique, recourbé et lourd qui ne disposait que d’un seul tranchant, dont le pommeau pouvait être décoré avec une tête d’animal, cheval ou lion. Elle se portait aussi dans un fourreau

 

 

 

 

 

Reproduction arme 2 Machaira ou kopis


Tableau 3 Tableau comparatif des armes dans l'Antiquité

 

 

 

Armes

 

 

 

Poids

 

 

 

Vitesse

 

 

 

Zone d’impact

 

 

 

Blessure

 

 

 

Force d’impact

 

 

 

Epée

 

 

 

800g

 

 

 

18m/s

 

 

 

4cm

 

 

 

10cm

 

 

 

1,5kg/cm

 

 

 

Machaira

 

 

 

800g

 

 

 

16m/s

 

 

 

10cm

 

 

 

16,5cm

 

 

 

1,2kg/cm

 

 

 

Lance au dessus du bras

 

 

 

700g

 

 

 

17m/s

 

 

 

0,8cm

 

 

 

9cm

 

 

 

1kg/cm

 

 

 

Lance en dessous du bras

 

 

 

700g

 

 

 

7m/s

 

 

 

0,8cm

 

 

 

9cm

 

 

 

0,2kg/cm

 

 

 

Javelot

 

 

 

600g

 

 

 

18m/s

 

 

 

0,8cm

 

 

 

7cm

 

 

 

1kg/cm

 

 

 

Commentaires (22)

1. sebastien patoche (site web) 08/06/2017

et quand il pete il trou son slip

bite

2. okééééé (site web) 01/06/2017

t'inquiete pas c'est pas fatale bazzoka j'baize le monde sans capote j'ai plus de buzz que bob marley

3. fianso (site web) 01/06/2017

nique sa mere si je finit pas dans le top album il y a que des fils de pu** dans le top album

4. one rousrunner56 (site web) 01/06/2017

et c'est popo popo popo l'asticot

5. Werewulf 25/01/2013

Et bien ta prof se plante.
La lance est certes l'arme offensive principale du Hoplite mais elle se brise très souvent lors du premier choc (au moins en ce qui concerne les premiers rangs).

L'épée est une arme très souvent employée mais reste médiocrement forgée et encore plus courte qu'un glaive romain.

Et pour faire plaisir à ta prof et lui assurer que le Hoplite avait bien une épée, il y a cette citation spartiate issue de cette discussion entre deux spartiates. un d'eux se plaint de la longueur ridicule de leurs épées et l'autre lui répond simplement: "ajoutes-y un pas".

L'essence de la bataille hoplitique c'est le corps à corps, la poussée autant que le combat très proche de l'adversaire. D'où des épées courtes en tant qu'arme secondaire (voire très secondaires).

6. Nelso (site web) 10/01/2013

Je dois corriger mon contrôle mais la prof ma mis faux alors que j'avais mis que l'hoplite était armée d'une petite épée .se serais bien un petit peux plus de présisions svp sinon l'ensemble est pas male

7. papeline (site web) 19/12/2012

merci vous m'avez bien aider

8. Werewulf 09/07/2012

Pauline,

En fait l'équipement hoplitique utilisé dans le cadre de la phalange grecque, décrit ci-dessus, couvre une période qui va de, environ, de -700 à -150 (pour les plus tardif pendant les guerres puniques) avant JC.

La destruction de Troie peut être datée au alentour de -1500 à -1100 avant JC.

Donc l'équipement n'est pas le même à cette époque. Déjà, il n'y a pas de fer, donc armes et armures sont en bronze.
Les fantassins sont organisés en phalange avec de longues lances, peu ou pas d'armures (souvent en cuir ou en disques de bronzes superposés) et, souvent, un grand bouclier en forme de 8 fait de cuir, ou en infanterie légère avec boucliers en bois, en cuir en formes de croissant ou rond (pour faire des généralités).

Les cavaliers sont assez peu nombreux et représente une élite. Les mycéniens n'en ont pas, ou très peu. La cavalerie "Troyenne" est plus importante. Pas d'étrier ou de selle.

Enfin il y a les chars, symbole de la période. Le noble monté sur char a un équipement très typique: il porte une longue lance, un heaume et une armure très lourde qui le recouvre du coup au mollet et qui a la forme d'une grande cloche.

Voilà, si tu veux plus d'info n'hésite pas.

9. Pauline 29/03/2012

Quelle est la différence entre l'armement grec et troyens ?

10. kouros 20/01/2012

tro cool c'é exacteman ce ke j'avé besoin pour mon exposer

11. Maya 07/12/2011

c'est complex vot' site

12. pokétoto 17/05/2011

Un peu dure a comprendre mais c'est bien fait
exellent pour les exposés

13. boby (site web) 08/04/2011

14. Patrick L. 20/03/2011

Quelle source pour l'origine asiatique de la machaira et du kopis?

Quant a l'usage uniquement de taille des xiphoi, là encore quelles sources?
Il est comparable en taille et en role au glaive romain, lequel bien que capable de tailles correctes est prinicpalement destiné a frapper d'estoc entre les boucliers..

(et comment frapper raisonnablement exclusivement de taille avec certains xiphoi spartiates de très faible longueur? aux alentours de 25/30 cm de lame? un coup de taille traversant un linothorax avec une telle arme semble douteux, un coup d'estoc, moins.
Les gracs pratiquant le combat de formation, les paramêtres d'usage sont sans doute proche de ceux du glaive pour les légions, si les adversaires combattent en formation/équippé de protections...
En gros, viser les interstices entre boucliers et protection dans les rangs adverses, achever les blessés au sol une fois la formation adverse débandée, frapper les fuyards)

15. paolo robcerge 13/01/2011

c tr av es ti

16. lorie 08/01/2011

c tro conpliké a conprendr

17. toinou 17/01/2010

utile se site pour un expo sur les hoplite

18. Liz 15/01/2010

le dessin sur le bouclier est un "episema".

19. moi tmtc (site web) 13/01/2010

bnjr a tous sa sa ma po bocou aider dsl mwa gvoulai skaver loplite c toutvraimen po bocou jai apri kile avai une arme er un bouclier!!

20. tibo 13/12/2008

franchement c stylé

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×